La requalification des friches urbaines

La requalification des friches urbaines

Les friches sont nées issues des différentes crises économiques qui ont poussé à l‘abandon d'un lieu. C'est ce lieu délaissé que l'on appelle modestement une friche. Reliés à des échecs économiques, des pollutions ou encore à des tragédies sociales, les friches ont des potentiels qu'on peut retravailler. Requalifier une friche est un excellent moyen de restituer rapidement les emplois perdus. C'est aussi une occasion de restructurer l'espace urbain. La requalification est la reconquête des espaces déjà dégradés. Ce dispositif a pour objet de coordonner une région ou un département avec une dynamique de développement afin de renforcer sa cohésion territoriale et sociale.


Les enjeux des friches

La friche est surtout une question d'enjeux que ce soit une friche urbaine ou autre. Ces enjeux sont d'ordre politique et social. Comme elle est destinée à rassembler les projets des acteurs informels qui se sont engagés dans la réanimation de ces espaces, la friche va de ce pas révéler les stratégies différenciées des acteurs. D'autres enjeux économiques, urbains et fonciers sont également mobilisés. Dans ces cas, on évoque les points juridiques du genre l'engagement de la ville quand il s'agit d'occuper des bâtiments publics. Ce constat démontre formellement l'espace constitue en enjeu important pour la ville. La friche se perçoit également comme une ressource foncière à convoiter qui, face aux différents imaginaires peut se transformer en outil pour un urbanisme durable et économe en espace dans le but de fournir un remis à neuf des tissus urbains. Les enjeux s'étendent sur les patrimoines, les architectures et les domaines culturels. La qualité architecturale d'une friche peut être une source de création de fonction pour le lieu.

La requalification

La requalification d'une friche est la conséquence directe de l'essoufflement de l'urbanisme de création et d'élargissement périphériques assimilateur d'espace naturels et agricoles. L'entassement des friches urbaines dû à des défaillances économiques est anodin pour les villes en transition qui évolue en fonction du principe de permanence et de substitution. Ces friches se singularisent sur l'ampleur spatiale du processus de formation des friches (dents creuses, édifices abandonnés ou quartiers) ; par l'engagement des pouvoirs publics concernant les opérations de requalifications ; et enfin par l'insertion des opérations de requalifications dans un contexte de renouveau concernant les objectifs en utilisant des méthodes de l'aménagement urbain vers une économie de défense de l'emploi et vers une émergence fonctionnelle de quelques images.

La requalification de la friche urbaine est constituée par trois dimensions. Dans un premier temps, la diversification des activités et les nouvelles formes de développement insuffleront une nouvelle vie à la friche ce qui permettra à ses habitants de ne pas changer de ville. Cette diversification favorisera le développement du tourisme et de loisir en fonction de l'évolution globale de l'économie. Ensuite, il y a la reconversion institutionnelle et la recomposition des territoires qui nécessite une volonté politique et un accord sur l'ensemble des actions engagés et de les coordonner entre elles. Pour finir, il y a le travail de deuil et la construction d'une identité nouvelle. C'est uniquement après avoir reconnu le passé industriel des sites en crise que l'on peut procéder à la reconstitution d'une nouvelle identité

Nos articles

Où trouver une friche à Lyon ?

Lyon est une ville qui abrite un grand nombre de friches, mais les plus importantes sont la friche RVI et la friche Lamartine. La friche RVI...

Notre définition d'une friche

Une requalification est une reconquête d'espace dégradé. On fait appel à ce dispositif pour coordonner une région définie avec les départements...